Dans son avis du 9 juin 2020, le Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale écrit à juste titre que l’assistance juridique fait partie des droits qui contribuent au droit à une vie digne. C’était, et c’est toujours, la vision du constituant qui a rédigé en ce sens l’actuel article 23 de la Constitution.

Lire l’article complet dans sa langue d’origine: