La société de logement social (Woningent) et la province sont propriétaires d’un complexe immobilier et d’un monastère dans lesquels des logements sociaux ont été loués pendant un certain temps. Les bâtiments ne répondent plus aux normes de qualité du logement et sont entre-temps devenus vacants. Les propriétaires veulent vendre les bâtiments. Des activistes, soutenus par un certain nombre d’associations œuvrant en faveur des citoyens socialement défavorisés, occupent les lieux pour des raisons politiques. Ils poursuivent une politique de logement social et s’opposent à la marchandisation du secteur immobilier. Ils exigent des logements gratuits dans les bâtiments vides jusqu’à leur réaffectation. Les propriétaires demandent d’ordonner aux occupants de libérer les lieux.

Consulter l’article dans une autre langue :