Comité scientifique

Michèle Belmessieri

Michèle Belmessieri est référendaire à la Cour constitutionnelle. Elle a été avocate au Barreau de Bruxelles et assistante en droit constitutionnel à l’Université Saint-Louis Bruxelles et en droit administratif à l’Université libre de Bruxelles. Elle est originaire de la Communauté germanophone de Belgique.

Anne-Sophie Bouvy

Anne-Sophie Bouvy est assistante en droit constitutionnel à l’UCLouvain (Centre de Recherche sur l’Etat et la Constitution) depuis 2014. Depuis 2019, elle rédige une thèse sur l’action publique économique des pouvoirs locaux. Elle est également avocate en droit public au barreau de Bruxelles depuis 2015.

Michiel Commère

Michiel Commère est juriste au Service de lutte contre la pauvreté. Il rassemble et publie des résumés de la jurisprudence relative à tous les droits fondamentaux. Il mène également des recherches sur des thèmes spécifiques, comme l’adresse de référence auprès d’un CPAS, ou le maintien du lien entre le parent et l’enfant lors d’un placement. Toutes les publications sont disponibles sur www.luttepauvrete.be/droits-de-lhomme-et-pauvrete/jurisprudence-droits-fondamentaux-et-pauvrete/

Olivier De Schutter

Olivier De Schutter est professeur à la Faculté de droit de l’UCLouvain. Il a exercé successivement deux mandats de Rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l’alimentation de 2008 à 2014. Le 1ermai 2020, il a été nommé rapporteur spécial des Nations Unies sur l’extrême pauvreté et les droits humains.

Jacques Fierens

Jacques Fierens est avocat au barreau de Bruxelles depuis 1977. Il est administrateur de l’Institut fédéral des droits humains. Il est professeur extraordinaire émérite de l’Université de Namur, professeur émérite de l’Université catholique de Louvain et chargé de cours honoraire de l’Université de Liège. Il a enseigné la philosophie du droit, le droit de la famille, le droit de la jeunesse, le droit de l’aide sociale et le droit international pénal. Il a effectué et effectue de nombreuses missions de coopération universitaire, principalement au Burundi, au Burkina Faso, au Rwanda et en République démocratique du Congo.

Steven Gibens

Steven Gibens est maître de conférences et dispense le cours de Travail Social, chercheur à l’Expertisecentrum Krachtgericht Sociaal Werk (Collège universitaire Charlemagne) et assistant à l’Université d’Anvers (Faculté de droit). Il est co-fondateur de Helder Recht vzw, une organisation sociale qui travaille quotidiennement sur l’intelligibilité et l’accessibilité du droit. Il a étudié le droit et la criminologie et a obtenu son doctorat avec une thèse intitulée “Accès à la justice et politique d’aide juridique préventive en Flandre : vers une pratique juridique sociale”.

Pierre Lefranc

Pierre Lefranc est devenu avocat après une période de chômage et d’emploi en tant que travailleur, indépendant et salarié. Il a été avocat au barreau de Gand, assistant en droit administratif à temps partiel à l’UGent, juge de paix adjoint et juge suppléant. Il a quitté le barreau et est devenu juge au tribunal de première instance de Gand, puis conseiller à la Cour d’appel de Bruxelles. Depuis début 2008, il est juge (conseiller d’État) au Conseil d’État.

Pierre Lefranc a écrit diverses contributions dans des livres et revues juridiques sur des sujets variés. Il est rédacteur en chef de la revue juridique Tijdschrift voor Milieurecht.

Pierre Lefranc est également membre du comité de surveillance de la prison de Gand et du comité d’orientation du projet Rechtspraak “Grondrechten en armoede”(Droits fondamentaux et pauvreté) du Steunpunt tot bestrijding van armoede, bestaansonzekerheid en sociale uitsluiting (Centre de lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale).

Bruno Lombaert

Bruno Lombaert est avocat au barreau de Bruxelles et maître de conférences à l’Université Saint-Louis Bruxelles, où il enseigne le droit administratif. Il est membre du CIRC (Centre de recherches interdisciplinaire en droit constitutionnel et administratif) de la même université et fait partie du comité de rédaction de diverses revues de droit public (Revue de droit communal, Administration publique, CDPK).

Marie-Françoise Rigaux

Marie-Françoise Rigaux est référendaire émérite à la Cour constitutionnelle et professeur émérite de droit public à l’Université Saint-Louis Bruxelles. Elle s’est intéressée durant toute sa carrière au sort des droits humains et des libertés publiques. Elle est l’auteure de quelques ouvrages et de plusieurs articles de doctrine dans ces matières. Elle a eu à cœur que ces droits ne restent pas des idées abstraites et s’incarnent. Elle est particulièrement sensible à la transmission au plus grand nombre du savoir afin qu’il ne reste pas aux mains des clercs et des spécialistes.

Els Vandensande

Els Vandensande est chercheuse au Service de l’Ombudsman flamand et collaboratrice scientifique bénévole au Centre de droit public de Louvain, où elle a également obtenu son doctorat en 2018 avec une thèse sur les pouvoirs inhérents des tribunaux. Els a étudié le droit à la KU Leuven (’11) et à la Yale Law School (’14). En 2011, elle a également obtenu une licence en philosophie. Els s’intéresse beaucoup au thème de la pauvreté et des droits fondamentaux et, après avoir terminé son doctorat, elle a également travaillé pendant deux ans comme juriste au Réseau contre la pauvreté, le réseau d’associations où les personnes vivant dans la pauvreté prennent la parole.

Damien Vandermeersch

Damien Vandermeersch est avocat général à la Cour de cassation et professeur de droit pénal et de procédure pénale à l’UCLouvain et à l’Université Saint-Louis Bruxelles.

Nathalie Van Leuven

Nathalie Van Leuven est directrice d’Avansa Mid- en Zuidwest, une organisation socioculturelle régionale axée sur les adultes dans le cadre de leurs activités de loisir et qui travaille beaucoup avec les personnes en situation de pauvreté. Elle est titulaire d’un doctorat en droits humains et a été auditrice au Conseil d’État.

Agnes Marie Verbruggen

Agnes Marie Verbruggen est assistante sociale, sociologue et titulaire d’une maîtrise en droit. Elle a son propre cabinet en tant que médiatrice certifiée dans les affaires familiales et sociales. En tant que fonctionnaire, elle forme des travailleurs sociaux et des médiateurs, en mettant l’accent sur la pensée sociologique, l’éthique professionnelle et l’intégrité de la conduite professionnelle. La relation entre le contexte social, le droit, les règles et l’éthique est une ligne de base de son travail qu’elle a exprimée dans plusieurs livres (manuels) sur ce thème.