La réglementation belge du chômage prévoit des allocations d’insertion, que les jeunes chômeurs obtiennent sur la base des études et donc sans avoir ni travaillé ni cotisé à la sécurité sociale. Jusqu’en 2011, ces allocations, alors dénommées allocations d’attente, étaient payées, comme en général les allocations de chômage en Belgique, sans limitation dans le temps autre que celle résultant des obligations de rechercher un emploi et de respecter dans ce cadre différentes obligations, dites d’activation des allocations de chômage.

Consulter l’article dans une autre langue :