Description du projet

Enquête de la Banque nationale de Belgique

Suite à une enquête sur l’épargne des ménages pendant et après la crise du COVID-19, la BNB tire la leçon que le choc de revenu dû au COVID s’est avéré asymétrique et a surtout touché les ménages déjà plus vulnérables:

Les pertes de revenus liées à la pandémie se sont avérées les plus importantes pour la population active, notamment pour les indépendants, les chômeurs temporaires et les étudiants jobistes. Les ménages ayant les revenus les plus faibles ont été les plus sérieusement impactés à cet égard, sans doute parce qu’une part relativement plus importante d’entre eux ont été touchés par le chômage temporaire”.

Lire sur nbb.be